JE VEUX JOUER !

Je veux jouer è header

Le weekend dernier, j’ai regardé Game One, chaîne dédiée aux jeux vidéos. Pour tout vous dire, ça m’arrive plus ou moins souvent et depuis pas mal de temps. Mais cette fois-ci j’ai eu le déclic. JE VEUX JOUER !!!

Les jeux vidéos : la découverte

Tetris sur un immeuble du MIT ! Plus d'infos ici : http://hacks.mit.edTetris sur un immeuble du MIT ! Plus d'infos ici : http://hacks.mit.edu/by_year/2012/tetris/u/by_year/2012/tetris/

Tetris sur immeuble

Quand j’étais petite, je jouais très souvent à la console. Mes parents ont eu la délicieuse idée de m’acheter une Game Boy pour le Noël de mes 6 ans. Je crois que déjà, ils voulaient me forcer sur la voie de la raison ! Me pervertir si jeune quand même…

Experte de Tetris, j’avais aussi d’autres jeux qui me plaisaient beaucoup, comme Boxxle, Warioland, ou le jeu d’athlétisme Track Meet, et évidemment d’autres qui me plaisaient moins (le jeux des Simpsons, quelle m*rde…).

L’approfondissement et l’apparition de mes goûts personnels

Ensuite, j’ai eu l’occasion de jouer avec mes voisins qui avaient une SuperNES, et j’étais notamment fan de Mario Kart (qui peut ne pas y succomber à 8/9 ans ?), de Killer Instinct (le jeu de baston qui a défini mes goûts vidéoludiques :D !) et de Theme Park !

Quelques années plus tard, sans rien demander au Père Noël encore une fois, j’ai reçu une Playstation ! Alors là, c’était la fête ! Entre les Tekken (j’adoooore les jeux de baston !), les FIFA, Crash Bandicoot, Rayman, Cool Boarders, PaRappa the Rapper, … J’étais aux anges ! (J’ai testé Metal Gear Solid aussi, mais l’ambiance oppressante ne me plait pas DU TOUT !!! Même Tomb Raider 3 était trop pour moi !)


Une présentation de Crash Bandicoot, qui me fait sautiller sur ma chaise ! (même si en fait, je suis dans mon canapé…)

A 12 ans j’ai eu mon premier PC (c’était loin d’être une bête de course, et je n’avais pas Internet !), là ça a été la découverte de QBasic (ah? Ce n’est pas un jeu ?!) et de Sim City 2000 !!! Là encore, j’y ai joué des heures ! Puis j’ai voulu me tourner vers les jeux « de grands » et j’ai touché à Myst. J’aimais beaucoup (notamment le visuel), mais je me suis lassée au bout de quelques heures de jeu…

Après cela, il y a eu la révolution POKEMON ! J’étais déjà « vieille pour ce jeu » à l’époque, selon mes camarades du collège, mais quel plaisir de faire partie d’une communauté ! Même si au final je ne pouvais pas vraiment communiquer avec cette communauté sans Internet (ni câble Link !), je sentais la liberté de pouvoir en parler si je rencontrais par hasard un autre joueur.

J’ai également profité d’une DreamCast que l’on m’a prêtée, jouant à Soul Calibur à outrance pendant quelques semaines, encore un régal :-) !)

Pikachuuuuuuu!

L’arrivée d’Internet

Avec l’âge j’ai commencé à moins jouer. J’ai troqué mon PC contre un Mac (et Internet) donc moins de jeux et plus d’inconnu à découvrir (les tchats, eBay, l’apprentissage du HTML, la création d’un blog de gifs animés (oui, bon, j’avais 13 ans), …). Internet a tué mes consoles :'( !

Plus tard, mes études ont été très soft niveau jeux. J’ai joué à droite à gauche à Guitar Hero ou à StepMania, mais rien de bien sérieux. J’étais un peu jalouse de voir les autres étudiants qui se disaient « geeks » qui se faisaient des LAN de Counter Strike. Mais j’avais été tellement mauvaise à mon seul essai quand j’avais 12/13 ans… que j’avais trop peur de me joindre à eux (et accessoirement, j’essayais de rester sérieuse ;-) !)

Finalement les années ont passé. J’ai rencontré Monsieur Amarie, qui avait aussi pas mal joué dans sa jeunesse, et le manque de temps ne nous a pas aidé à retrouver nos premières amours digitales.
Cela dit, un beau jour j’ai craqué. Je nous ai offert un Guitar Hero. Monsieur adore, même si son enthousiasme est modéré par le fait que j’ai un bien meilleur niveau ;-) !

Puis j’ai de nouveau craqué, pour Portal 2 dont j’avais tant entendu de bien. Nous avons tous les deux a-do-ré (et j’en ai profité pour me réconcilier avec la direction aux flèches et à la souris… Sal*perie de Counter Strike qui m’a psychologiquement empêché de jouer à plein de jeux  :-( !)

Fan art autour de Portal2

Fan art autour de Portal2

Et maintenant ?

Depuis un an, ça allait bien à coups de 2h de Guitar Hero par mois… Mais regarder Game One récemment, et notamment le débat portant sur les joueuses professionnelles, m’a fait ressentir ce petit chatouillis bien connu. L’envie ! Et l’envie d’ouvrir un peu mon horizon de jeu !

Il y a peu, j’ai lancé le débat à la maison. Il se trouve que mon chéri a toujours joué sur PC et moi sur console. Le débat a été lancé : « Mais pourquoi donc acheter une console alors qu’on a déjà un PC, avec lequel on peut de surcroît utiliser un clavier qui a plein de touches !? »… Je ne sais que répondre à ça ;-) !

Joueurs, joueuses, et lecteurs plus ou moins au courant, maintenant que vous connaissez un peu mes goûts… Que nous conseilleriez-vous ? PS4 ou PC ? Quels jeux vous ont plu ou vous plairont ?
Je vous remercie par avance pour vos conseils ! (Mes autres activités risquent de vous haïr par contre ;-) !)

Merci pour votre lecture :)

Féminisme

Il y a quelques matins, plantée devant la télé, je découvre un jeune homme de 27 ans, visage enfantin, dans un t-shirt « coolos », qui présente son projet entrepreneurial devant les caméras. Exactement le type de mec qui me plait… Il tente désespérément de cacher sa timidité et son stress et de parler de manière posée (ce qu’il ne fait pas si mal) pour expliciter son idée. Il a monté un groupe de sites web qui chacun se positionnent sur une thématique précise, « comme la mode pour les femmes et le high-tech pour les hommes ». PLAIT-IL ?!!!!!!!!

Alors là, je vais m’énerver. Je ne suis pas censée être féministe pour un sou, mais il ne faut pas déconner.
En quoi sa phrase est meilleure que si ces commentaires sexistes n’étaient pas là ? « Comme la mode pour et le high-tech par exemple. » Ca sonne bien aussi. Mieux sûrement. Laissons donc le choix à chaque auditeur, s’il le souhaite, dans sa petite tête, avec ses propres valeurs, d’associer à chaque terme les segments de la population qu’il considère associés. Non ? La liberté de pensée marche-t-elle aussi dans ces cas là, lorsque l’on est avachi devant la TV ? …

20121115-215402.jpg

Bref, ce matin, j’ai été féministe. Et il me semble l’être encore. J’en ai un peu honte… Mais POURQUOI ?
Le féminisme, pour moi, c’est se battre pour des détails sans importance en faisant un grand bruit inutile. La question du « madame/mademoiselle » m’a beaucoup fait rire il y a quelques mois. Quel détail insignifiant ! Je coche bien la case que je veux, de toute façon personne ne viendra m’emm…bêter.

20121115-215956.jpg

Je me suis toujours considérée anti-féministe. Marre que toutes ces poufiasses aux cheveux courts aux discours moralisateurs (selon sa propre définition de la morale…) ouvrent leur gueule devant les caméras de TF1 pour dire « Je ne veux pas qu’on sache si je suis mariée ou pas » alors qu’elles exhibent leurs alliances aux milles diamants…*
Moi qui défends depuis toujours la stricte égalité des droits entre les hommes et les femmes, et qui défendrai corps et âme un mec qui viendrait gueuler « J’ai envie de porter des mini-jupes et je veux ne plus être accusé d’exhibitionnisme » devant la même caméra.
Moi qui offrirai des Barbie à mon garçonnet et des Légo à ma fillette. Moi qui me battrai pour qu’une femme puisse vendre son corps si elle le souhaite, pour qu’un homme puisse peindre des hommes à poil, pour qu’une femme revendique aimer les gang-bangs et que les hommes s’assument romantiques et amoureux.

Et MERDE. Je suis féministe. Plutôt anti-sexiste pour être plus exacte dans la terminologie. C’est donc bien toujours Isabelle Alonso et Maïa Mazaurette qui me sortent par les trous de nez, mais je comprends maintenant mieux pourquoi. Leurs valeurs sont les bonnes. Leurs idées sont les bonnes. Leurs combats sont parfois ridicules, mais c’est surtout leur communication qui ne me convient pas. Trop d’agressivité, trop peu de féminité, trop d’importance à leurs yeux.
Je suis pour les femmes à poil sur les affiches, tant qu’elles le désirent, car oui, ça fait vendre. Les féministes non. Je me considère respecter les libertés et choix de chacun. Je connais simplement les miens :)

* Ne me frappez pas, hommes et femmes ont chacun le droit d’avoir des stéréotypes qui leurs sont propres, non ?!! ;-)

PS en léger hors-sujet :
20121115-220356.jpg

%d blogueurs aiment cette page :